Taiwan

Chapitre 16 : Epilogue

9 minute read
Thanks for the support !

Et voilà, Taïwan, c’est déjà fini. Six mois passés à arpenter la belle île de Formose du nord au sud, de l’est à l’ouest. En scooter, à pied, en stop, en bus, en train, tous les moyens étaient bons pour explorer le pays et rencontrer des gens. Au terme de cette “épopée”, de nombreuses péripéties me sont arrivées. J’ai rencontré énormément de personnes, de véritables crèmes, certaines à fleur de peau, d’autres plus colériques, un réel melting-pot de caractères et anecdotes en tout genre ont rythmé mon séjour.

Nous les trouvons très courageux. Il leur arrive toujours plein de mauvaises choses, un peu comme le Japon, mais il sont toujours debout. Ils relèvent leurs manches et continuent à travailler, à y croire, à être solidaires.

Taïwan est véritablement un diamant brut. Il faut le cliver, le couper, le débruter et le polir afin de se rendre compte de son potentiel. C’est un petit coin de paradis qui se mérite. Un Malaisien m’a confié un jour son admiration de Taïwan. “Nous les trouvons très courageux. Il leur arrive toujours plein de mauvaises choses, un peu comme le Japon, mais il sont toujours debout. Ils relèvent leurs manches et continuent à travailler, à y croire, à être solidaires.” C’est exactement ce sentiment qui m’a envahi l’esprit lorsque j’ai quitté Taïwan. Un pays où il n’est pas facile de vivre tous les jours, soumis à une saison des typhons six mois par an, situé dans la ceinture de feu, avec des températures parfois extrêmes. Pourtant, Taïwan attire toujours de plus en plus de monde. En 2018, le pays se hisse à la deuxième position des pays les plus intéressants et accueillants pour les expats. 

Quant aux personnes que j’ai rencontré :

Tsé travaille toujours dans la finance à Londres. Malheureusement, nous n’avons plus jamais eu la chance de nous parler. Par manque de temps probablement.

Mary m’a relancé quelques fois, me demandant comment j’allais. Nous avons évoqué notre moment passé ensemble. Elle m’a confirmé avoir apprécié prendre du bon temps avec moi, mais n’a jamais voulu retenter l’expérience. Je n’ai jamais osé lui demandé si elle était vraiment mariée au moment de notre ébat.

Fiona semble avoir trouvé un petit ami étranger avec lequel elle a l’air de s’épanouir. Elle s’est rendue récemment en Italie afin de revoir une amie avec laquelle elle avait sympathisé lors de son séjour à Milan.

Lucie et moi échangeons encore quelque fois sur Facebook ou Instagram, mais nous n’avons jamais réellement repris contact tous les deux. Néanmoins, je pense qu’une amitié s’est créée entre nous.

Pierre continue de m’envoyer des messages, il me conte ses aventures, ses rencards, Actuellement, il réside toujours avec Taïwan après avoir récupéré un visa visiteur.

Dominique, toujours motivé, par son business, a mis les bouchées doubles en faisant plus de promotions sur les réseaux sociaux, mais son restaurant à Taichung a définitivement fermé ses portes le 2 octobre 2018. 

Théo est rentré en Belgique afin de travailler avec son père. Il espère se faire un peu d’argent avant de pouvoir retrouver sa copine taïwanaise. Il aimerait retourner vivre à Taïwan ou au Japon.

Méi a été impliquée dans une histoire rocambolesque. Un flingue lui a été envoyé par colis. C’est la police qui a intercepté ce dernier. Peu de temps après, des affiches d’enlèvements ont fait leur apparition sur Facebook. Méi n’avait plus donné signe de vie depuis plusieurs semaines, le poids mentionné n’était pas réaliste, la typographie de certains éléments n’était pas identique. Bref, ces affiches la concernant étaient fausses. La rumeur prétend qu’elle aurait elle-même demandé à quelqu’un de réaliser ces affiches suite à son histoire avec la police. Depuis lors, Mei est réapparue sur les réseaux sociaux et n’a jamais véritablement expliqué ce qu’il s’était passé. Le mystère demeure toujours… 

Mes anciens colocataires, Mike et sa copine, sont toujours professeurs et mannequins. La carrière de ce dernier semble décoller puisqu’il participe à encore plus de shooting qu’auparavant, ainsi qu’à des films, des publicités et a récemment été invité comme jury d’un concours de beauté.

Nancy travaille toujours dans l’hostel de Hualien. Un nouveau tremblement de terre a eu lieu, mais cette fois l’épicentre se situait dans l’océan. Plus de peur que de mal, aucun dégât majeur n’a été signalé.

Lin est en plein stage et débordée par la quantité de travail qu’on lui demande. Elle a depuis lors pris confiance en elle et espère pouvoir voyager un peu plus une fois qu’elle aura terminé ses études.

Joyce est finalement diplômée de son école de cinéma. Elle travaille actuellement comme freelance dans le domaine artistique, toujours à la poursuite de son rêve.

Ben est encore propriétaire de deux hostels à Dulan. Il accueille toujours autant de voyageurs des quatre coins du monde et continue de faire sa popotte. Il semble heureux dans sa vie, même s’il aimerait voyager un peu plus.

Noémie est venue me parler à plusieurs reprises, me rappelant notre délire baise/nuggets. Nous aimerions nous revoir un de ces quatre. Je ne me suis jamais opposé à cette éventualité et lui ai même promis de la tenir au courant de mon potentiel retour sur l’île de Formose. Une véritable connexion s’est créée entre nous, même si nous ne parlons pas tous les jours.

Charles a décidé de faire face à Dominique après notre rencontre. Nous sommes restés fréquemment en contact. Il m’a dit qu’il avait été démis de sa position de manager et travaillait principalement en cuisine désormais. J’ai contacté Charles à plusieurs reprises afin de lui demander de m’expliquer tout son background avec Dominique. Constamment occupé par son boulot et ses cours de chinois, il ne m’a jamais véritablement répondu. Depuis  plusieurs mois, il ne m’a plus adressé la parole. Des photos sur Facebook m’indiquent qu’il y travaillait encore lors de la fermeture définitive du restaurant.

read more:

Be the first to leave a comment!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*